Pourquoi promouvoir la démocratie direct en Europe

La démocratie directe représente l’ensemble des moyens politiques et institutionnels par lesquels le peuple participe au gouvernement de son pays.

Dans un système démocratique, le peuple est l’élément au nom duquel le système est bâti. Il est donc logique et légitime que la vie politique des pays démocratiques s’articule autour du peuple, de sa satisfaction, de sa sécurité, de sa prospérité, de son bien-être.

Les pays membres de l’Union Européenne vivent tous dans un régime de démocratie représentative. Cela signifie que la souveraineté nationale est partagée entre le peuple et les élus du peuple.

Toutefois, sans moyen de contrôle adéquat sur les élus, une démocratie représentative peut dériver vers un régime oligarchique dans lequel une petite minorité de politiciens se maintient au pouvoir et légifère sans tenir compte de l’opinion publique.

À travers l’Union Européenne, les nations du continent sont conduites par une poignée d’élus vers l’érection d’un État européen fédéral centralisé, gouverné par des technocrates. Bien que ce projet soit très largement repoussé par l’ensemble des citoyens d’Europe, la dérive des systèmes démocratiques représentatifs aboutit à un monopole de la vie politique par les promoteurs de l’Europe fédérale.

L’alignement des partis politiques dominants et d’une grande majorité des médias confisque toute forme de débat public. Et sans débat public, la voix du peuple ne peut être entendue. Il résulte de tout ceci des élections nationales dans lesquelles les électeurs sont convoqués pour voter tout en sachant que la politique menée est déjà décidée. Il en résulte également la non-représentativité des idées et des opinions des électeurs. Enfin, il résulte encore de tout ceci la montée des extrêmes, le conflit et le ressentiment entre les nations européennes.

Face à cette alliance entre les partis de gouvernement et les puissances financières qui détiennent les grands médias, les peuples ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour faire valoir leurs intérêts. C’est pourquoi il est nécessaire de réintroduire des éléments constitutifs de la démocratie directe au cœur même des institutions représentatives.

Le référendum, l’initiative populaire, les outils de contrôles populaires pour mettre fin aux abus, aux privilèges, à la gabegie d’élites qui réclament toujours des sacrifices sans jamais se les appliquer à elles-mêmes. Voilà quelques moyens de bon sens qui permettraient aux politiques et aux citoyens de marcher ensemble, dans la même direction.

Les institutions politiques de la démocratie représentative sont indispensables au gouvernement d’une nation. Mais la consultation du peuple et l’assouvissement de sa volonté sont indispensables à l’existence d’un État démocratique.

C’est dans le but d’alerter sur les dérives de la démocratie représentative, mais aussi de faire connaître et de promouvoir les outils de la démocratie directe que l’ADDE a été fondée. Nos analyses et nos solutions visent à préparer la grande alternance politique des démocraties européennes du XXIème siècle.

Aux peuples de la réaliser en imposant leurs idées et en se mobilisant dès aujourd’hui.